Michelle Furlong

La plongée

 

Dans le cadre de la Manifestation d’art public Aires Libres, l’artiste multidisciplinaire Michelle Furlong s’est prêtée au jeu de revêtir les six grands panneaux rétroéclairés qui, depuis quatre ans, offrent un point d’arrêt aux passants été comme hiver. L’œuvre qui en ressort engage le spectateur dans un environnement aquatique au sein duquel les déambulations piétonnières se mêlent aux nageurs et à leurs différents accessoires de jeu. Dans cette atmosphère ludique, la question de la survie se pose à travers la présence ponctuelle du requin, symbolisant le prédateur marin et, par extension, la sphère de l’inconnu.

 

Cette œuvre reflète plus largement les préoccupations de Michelle Furlong  pour les déclinaisons structurelles et gestuelles du corps humain. Par des procédés de découpage et de fragmentation du schéma corporel, l’artiste reconstitue des figures qui interrogent le potentiel et les limites de nos postures et mouvements quotidiens. Ces manipulations formelles donnent lieu à des compositions qui mettent de l’avant les multiples contours du corps humain en les portants aux frontières de l’abstraction. 

 

michellefurlong.com